Célébrer l’anniversaire du Prophète (salallahu' alayhi wasalam)



Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ



Bismillah ir-Rahman ir-Rahim





Question 1
:

Est-ce que Célébrer l’anniversaire du Prophète est permis [Hallâl] ou interdit [Harâm] ?


Réponse
 :

Célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ou celui de tout autre personne est une innovation [Bid’ah]. Certes il a été authentifié que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté ». [1] [2]




Question 2
:

Quel est l’avis concernant la célébration de l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dans le mois de Rabî’ al-Awwal pour le glorifier (sallallahu ’alayhi wa sallam) ?


Réponse
 :

La glorification du Prophète et le fait de le respecter consiste à : croire à tout ce avec quoi il est venu de la part d’Allâh, suivre sa Charî’ah [Loi Islamique], sa ’Aqîda [Croyance], ses dires, ses actions et son comportement ; [cela consiste] dans le délaissement de l’innovation dans la religion, et fait partie de l’innovation dans la religion le fait de célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). [4]




Question 3
:

Quel est l’avis sur le fait de célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et penser que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) assiste à cela [physiquement ou spirituellement] ?


Réponse
:

Quant au respect porté à l’égard du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et son hommage, cela ne consiste que dans la foi [Imân] en sa mission et ses actions provenant de la part d’Allâh. Quant à la célébration de son anniversaire, cela n’est qu’une innovation [Bid’ah] ajoutée dans la religion, et certes il a été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) qu’il a dit :

« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté » [4].

Et il n’est pas prouvé que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) visite [ou rejoint] quiconque [après sa mort] parmi les gens ; et le principe de base [al-Asl] est que cela ne se réalise pas, par conséquent, il est obligatoire de rester sur ceci jusqu’à ce qu’une preuve évidente [ad-Dalîl] indique [les choses] autrement. [5]




Question 4
:

Est-il permis de participer à la célébration du souvenir de al-Mi’râdj [le voyage nocturne du Prophète] ?


Réponse
:

Il n’est pas permis de célébrer l’anniversaire du Prophète, ni-même « al-Mi’râdj » comme il n’est pas permis d’y participer, parce que c’est une innovation [Bid’ah] dans la religion. Et il a été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) qu’il a dit :

« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté ». [6] [7]





[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-3 p.39

[3] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-3 p.23

[4] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[5] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-3 p.28

[6] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[7] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-3 p.44

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog